Le Vieux Phare

(Ce poème nous décrit le vieux phare qui se situe `a Dalhousie N.-B. au Parc Inch Aran)

 

Marée basse, marée haute, tu es toujours à ton poste et tu guettes

Les navires qui passent au loin et qui d’un regard te jettent

Ne vois-tu pas tout ces capitaines, ces marins et ces pêcheurs

Ils semblent t’observer de loin, oh! petit phare on ne voit que ta lueur

   

 

Le soleil vient de se coucher, tu reflètes ta lumière sur la mer accalmie

On entend plus que les lames de l'eau qui viennent se heurter contre les rochers endormis

Et le vent qui s’emmêle dans un tourbillon d’écume, telle une caresse

Pour venir  effleurer tes flancs en signe de tendresse

 

 

Les as-tu aperçu petit phare, tous ces bancs de poissons sautillant à la surface de l’eau

Et la lune miroitant devant ce beau spectacle en disant ah! comme c’est beau

Tiens, voilà que les mouettes s’y mettent de la partie arrivant de partout

Puis les goélands gourmands qui ne veulent rien manquer, ces petits jaloux

 

 

Petit phare veux-tu nous illuminer pour qu’on puisse remplir nos yeux de ces beautés

Que ta lumière vienne rejaillir sur l'eau afin que nous ne cessions de t’admirer

Heureusement que tu es là mon vieux phare, tu es le guide de tous ces navires passant

Quel que soit l’heure, tu es toujours présent malgré la pluie, la neige et le mauvais temps

   

 

As-tu vu ces marins qui venaient de loin, ils semblaient inquiets et soucieux

Puis voilà qu’ils t’ont aperçu, les voilà rassurés que tu veilles sur eux

De ta lumière qui éclaire au loin, tu es leur bouée, ne le sais-tu pas, mon vieux

Ils t’envoient la main en se disant « ah! comme nous sommes chanceux »   

 

 

Au gré du vent qui se déchaîne et toutes ces tempêtes qui n’en finissent plus

Tu veilles toujours petit phare, jamais tu n’abandonnes tu es notre salut

Ohé! Capitaine qui voguez sur ce grand navire, ne vous attardez pas trop

Car derrière vous s’amène un épais brouillard qui arrivera bientôt

 

 

Notre petit phare se fait vieux maintenant, il devrait bien se reposer

Pas question, il veut aller jusqu’au bout et surveiller

Dormez chers matelots, vous êtes à l’abri maintenant, ne vous inquiétez de rien

Car le vieux phare est là qui veille sur vous et sera là jusqu'au matin

                                                                                                             Georgie

1