La Petite Âme (petite pensée)

Il était une fois une petite âme si solitaire et si mélancolique qu’elle transportait avec elle tout un bagage de petites misères amassées ça et là tout au long de sa vie. Cette petite âme portait un fardeau si lourd qu’elle avait le dos tout recourbé et dans ses yeux éteints, on pouvait sentir tant de solitude…

Je crois bien que plusieurs années avaient du passer sans que notre petite âme ne s’en rende vraiment compte et bien des saisons s’étaient écoulées sans que celle-ci ne s’en soit aperçue. 

Durant bien des jours, des mois et même des années elle aurait cherché en vain la cause de cette tristesse et pourtant il y avait sûrement quelque chose ou quelqu’un qui pouvait lui avoir causé autant de chagrin pour qu’elle ait la mort dans l’âme.

Pourtant, notre petite âme était quelqu’un de si gentille, de si chaleureuse envers les autres avec tant d’empathie, de courage et qui mordait à pleines dents dans la vie; courageuse et dynamique comme une tigresse et tellement pleine de projets pour l’avenir, tout cela envolé comme des grains de poussière. 

Mais où sont donc passées toutes ces aventures qui l’attendait avec impatience ces voyages qu’elle rêvait de faire ainsi que ses nombreux amis qu’elle possédait jadis, qu’en sont-ils advenus ? Pourtant, il n’y a pas si longtemps, elle partait les rejoindre pour y passer le week-end et se bidonnait à fond sans aucun scrupule de part et d’autre.

Notre petite âme solitaire est malade désormais, elle ne comprend plus tellement ce qui ne va plus dans sa tête elle rêve de retrouver ses amis d’antan mais cela n’est malheureusement plus possible car ses amis sont tous partis au loin. Elle regarde autour d’elle voit la nature dans toute sa splendeur mais elle est toute seule à la contempler. Personne avec qui partager toute cette tristesse et cette solitude.

Je me souviens d’une petite fille tellement heureuse et tellement joyeuse que partout où elle passait les têtes se retournaient et les amis affluaient de toutes parts. Toujours prête à l’action, toujours prête pour une nouvelle aventure. Elle avançait dans la vie sans le moindre souci ni l’inquiétude de savoir où lui mènerait ce petit côté espiègle et aventureux elle fonçait tout simplement vers l’inconnu sans se préoccuper de ce qui l’attendait.

Son sourire et son charisme lui donnaient l’apparence d’être au-dessus de toute épreuve et ces qualités attiraient de nombreuses personnes qui lui portaient de l’intérêt et auraient  fait n’importe quoi simplement pour l’avoir comme amie. Notre petite âme était consciente de ce qu’elle possédait en elle et aimait ce qu’elle était surtout qu’elle utilisait tout son talent à venir en aide ou à consoler d’autres gens qui étaient malheureux ou qui étaient tombés dans le désespoir.

Peut-être qu’un jour, notre petite âme retrouvera enfin tout ce dont elle a laissé en cours de route et saura retrouver ainsi son si beau sourire de  jadis……….

Puis, un beau matin, alors que la rosée du matin venait de tomber, notre petite âme aperçut dans un grand sapin vert, un couple de tourterelles se becquetant et préparant leur petit nid, ils ne possédaient que leur amour mais rien ne pouvait les séparer.

Elle comprit à ce moment qu'en contemplant toute ces beautés dans la nature il y a quelque part ce petit bonheur à l’intérieur de toi, il ne te reste qu’à le redécouvrir et tu pourras enfin t’épanouir et grandir…  

 

©  2001 Georgie Mallais  - Tous droits d'auteur me sont réservés

Georgie

 

 

 

1