Plaisirs d’enfants

 

Enfants espiègles enfants trop sages

Courez courez dans ces bois sauvages

Enfants rieurs, enfants qui pleurent

Jouez jouez dans le gazon et dans les fleurs  

 

Des cris de joies, des cris de peurs, des cris de peine

Où allez vous comme ça petites créatures divines

Nous courons courons sans nous essouffler

Vers l’inconnu je crois, vers la liberté  

 

Couchés dans l’herbe humide de la rosée du soir

Ils regardent le ciel et admirent les dessins lorsqu’ il fait noir

Ceux des formes de tous ces nuages dissimulés par-ci, par-là

Ils comptent les étoiles et rêvent tout bas  

 

Mais à quoi rêvent-ils ces chers amours

Ils rêvent de voyages et de fées avec tous ces atours

Ils semblent si heureux ces chers chérubins

Partis au pays des rêves il s’endorment tous enfin  

 

Oups ! il se fait tard mes petits lapins

Il faut vous dépêcher d’entrer mes petits coquins

Car bientôt arrivera la nuit et il fera noir

Le soleil aussi devra se coucher, car c’est le soir  

 

Bonne nuit mes petits amours, à demain au même endroit

J’espère vous revoir jouer dans mon petit bois

Moi, je suis le sapin, le roi de cette forêt

Et j’aime vous voir courir et rire ça me distrait  

 

Voyez-vous, il y a bien longtemps qu’on ne me visite plus ici

Et vous mes petits amis quand j’entends vos cris

Comme je l’apprécie, oh! oui, comme je l’apprécie

Revenez-donc me voir petits amis

Avec mes branches, je vous ferai un abri

De mon parfum, je vous embaumerai

Pour que jamais vous ne repartiez  

 

©  2001 Georgie  Mallais  - Tous droits d'auteur me sont réservés

                                                                                                                    Georgie

1