Une Prière Bien Spéciale... 


La fille d'un homme avait demandé au prêtre de sa localité de venir prier avec son père. Lorsque le prêtre arriva, il trouva l'homme étendu dans son lit avec sa tête soulevée par deux oreillers. Il y avait une chaise vide à côté de son lit. Le prêtre assumant que le vieil homme savait qu'il venait et attendait sa visite, dit: «J'imagine que vous m'attendiez.» «Mais non, mais qui êtes vous?» dit le père.

Le prêtre lui dit son nom, puis il fit la remarque: «J'ai vu la chaise vide, alors j'en ai déduit que vous saviez que j'allais venir!»«Ah oui… la chaise.» dit l'homme dans le lit. «Pourriez-vous fermer la porte s'il vous plaît?» Un peu confus, le prêtre ferma la porte.

«Je n'avais jamais dit cela à personne, même pas à ma fille.» dit l'homme. «Mais durant toute ma vie, j'ai jamais su comment prier. À l'église j'avais l'habitude d'entendre la prêtre parler de la prière, mais cela me passait par dessus la tête.» «J'ai abandonné toute tentative de prière,» continua le vieil homme, «jusqu'au jour où, il y a à peu près 4 ans, mon meilleur ami me dit: «Jean, la prière c'est simplement une question d'avoir une conversation avec Jésus. Voici ce que je te suggère: Assieds-toi sur une chaise, et mets une chaise vide en face de toi, et dans la foi, vois Jésus assis sur la chaise. Ce n'est pas effrayent ou étrange, parce qu'il a fait cette promesse en disant: «Je serai toujours avec vous.»

 

Puis parles-lui de la même manière que tu le fais avec moi maintenant.» «Alors j'ai essayé, et j'ai tellement aimé ça, que maintenant je le fais quelques heures chaque jour. Je fais très attention par contre. Si ma fille me voyait parler à une chaise vide, soit elle ferait une dépression, soit elle m'enverrais à la maison de fous.» Le prêtre était si profondément touché par l'histoire qu'il encouragea le vieil homme de continuer son voyage de cette façon. Alors il pria avec lui, le ointa d'huile, et retourna à l'église.

Deux soirs plus tard, la fille du vieil homme appela le prêtre pour lui dire que son papa était mort cet après-midi là. «Est-il mort en paix?»
«Oui, et lorsque j'ai quitté la maison vers 2 heure, il m'a appelé près de son lit, il m'a dit qu'il m'aimait, et m'a embrassé sur la joue. Lorsque je suis revenue du magasin, une heure plus tard, je l'ai trouvé mort.» Et elle continua, «Mais il y avait quelque chose d'étrange à sa mort. Apparemment, juste avant de mourir, papa s'est penché et s'est appuyé la tête sur la chaise près de son lit. Que déduisez-vous de cela?»

Le prêtre essuya une larme de son oeil, et dit: «J'aimerais tellement qu'on puisse tous partir de cette manière.»

Auteur : inconnu

1